Catalogue et commandes en ligne (paiement sécurisé, VISA ou MASTERCARD uniquement)

Revues disponibles par abonnement

Annales scientifiques de l'ENS

Astérisque

Bulletin de la SMF

Mémoires de la SMF

Revue d'Histoire des Mathématiques

Gazette des Mathématiciens

Séries de livres

Astérisque

Cours Spécialisés

Documents Mathématiques

Mémoires de la SMF

Panoramas et Synthèses

Séminaires et Congrès

Série Chaire Jean Morlet

SMF/AMS Texts and Monographs

La Série T

Fascicules « Journée Annuelle »

Autres livres

Donald E. Knuth - traductions françaises

Rééditions du Séminaire Nicolas Bourbaki

Rééditions des Œuvres de Jean Leray

Revue de l'Institut Elie Cartan

Editions électroniques

Annales scientifiques de l'ENS

Bulletin de la SMF

Revue d'Histoire des Mathématiques

Séminaires et Congrès

Plus d'information / Abonnement

Publications grand public

L'explosion des mathématiques (smf.emath.fr)

Mathématiques L'explosion continue (smf.emath.fr)

Zoom sur les métiers des maths (smf.emath.fr)

Zoom sur les métiers des mathématiques et de l'informatique (smf.emath.fr)

Où en sont les mathématiques ?

La Série T

Pour les auteurs

Soumission des manuscrits

Formats et documentation

Plus d'info

Liste de diffusion électronique (smf.emath.fr)

Information pour les libraires et diffuseurs (smf.emath.fr)

Publications de la SMF
fr en
Votre numéro IP : 54.82.79.137
Accès aux édit. élec. : SémCong

Bulletin de la SMF

Présentation de la publication

Parutions

Dernières parutions

Comité de rédaction / Secrétariat

Volume :

Faire une recherche


Catalogue & commande

Bulletin de la SMF - Parutions - 133 - pages 121-144

Parutions133

Characterization of cycle domains via Kobayashi hyperbolicity
Gregor Fels - Alan Huckleberry
Bulletin de la Société mathématique de France 133, fascicule 1 (2005), 121-144
Acheter l'ouvrage
Télécharger cet article : fichier PS / fichier PDF

Résumé :
Caractérisation de domaines de cycles par l'hyperbolicité au sens de Kobayashi
Une forme réelle G d'un groupe de Lie semi-simple $G^{
\mathbb 
C}$ n'admet qu'un nombre fini d'orbites dans toute $G^{
\mathbb 
C}$-variété de drapeaux $Z=G^{
\mathbb 
C}/Q$. La géométrie complexe de ces orbites est intéressante, par exemple pour la théorie de la représentation associée. Les fonctions holomorphes sur les orbites ouvertes D de G sont constantes en général; les objets géométriques importants liés à ces orbites sont des sous-variétés complexes de D de dimension positives qui, à quelques rares exceptions bien comprises, sont paramétrées par les domaines de cycles de Wolf $\Omega _W(D)\in G^{
\mathbb 
C}/K^{
\mathbb 
C}$, où K est un sous-groupe maximal compact de G. Alors, pour les domaines D dans les variétés ambiantes Z, il est possible de comparer les domaines de cycles $\Omega _W(D)$.
Le résultat principal de cet article, aux exceptions près mentionnées ci-dessus, est que pour une forme réelle G fixée, les domaines $\Omega _W(D)$ sont les mêmes. Ils sont égaux à un domaine universel $\Omega _{AG}$, qui est canonique du point de vue d'actions de groupe et qui peut être essentiellement calculé.
Le résultat technique important est que tout domaine de Stein hyperbolique au sens de Kobayashi $\widehat \Omega $ qui contient $\Omega _{AG}$ est égal à $\Omega _{AG}$. L'égalité des domaines de cycles s'ensuit du fait que chaque $\Omega _W(D)$ est lui-même de Stein, hyperbolique et contient $\Omega _{AG}$.

Mots clefs : Géométrie complexe, espaces de cycles, groupes de Lie, variété de Schubert

Abstract:
A real form G of a complex semi-simple Lie group $G^{
\mathbb 
C}$ has only finitely many orbits in any given $G^{
\mathbb 
C}$-flag manifold $Z=G^{
\mathbb 
C}/Q$. The complex geometry of these orbits is of interest, e.g., for the associated representation theory. The open orbits D generally possess only the constant holomorphic functions, and the relevant associated geometric objects are certain positive-dimensional compact complex submanifolds of D which, with very few well-understood exceptions, are parameterized by the Wolf cycle domains $\Omega _W(D)$ in $G^
\mathbb 
C/K^
\mathbb 
C$, where K is a maximal compact subgroup of G. Thus, for the various domains D in the various ambient spaces Z, it is possible to compare the cycle spaces $\Omega _W(D)$.
The main result here is that, with the few exceptions mentioned above, for a fixed real form G all of the cycle spaces $\Omega _W(D)$ are the same. They are equal to a universal domain $\Omega _{AG}$ which is natural from the the point of view of group actions and which, in essence, can be explicitly computed.
The essential technical result is that if $\widehat \Omega $ is a G-invariant Stein domain which contains $\Omega _{AG}$ and which is Kobayashi hyperbolic, then $\widehat \Omega =\Omega _{AG}$. The equality of the cycle domains follows from the fact that every $\Omega _W(D)$ is itself Stein, is hyperbolic, and contains $\Omega _{AG}$.

Key words: Complex geometry, cycles spaces, Lie groups, Schubert varieties

Class. math. : 22E46, 32M05


ISSN : 0037-9484
Publié avec le concours de : Centre National de la Recherche Scientifique